Tour to Dead Sea

La frontière occidentale de la Jordanie se trouve au-dessous du niveau de la mer sur la plupart de ses 360kms de longueur, suivant la ligne de la fracture de Jordanie. A son cœur se trouve la Mer morte, plus de 400m en dessous du niveau de la mer, l’altitude la plus basse sur Terre. Elle fait partie de la vallée du grand rift, qui s’étend depuis la Turquie du sud à travers la Syrie, la Jordanie et la Mer Rouge, et à l’ouest en Afrique de l’Est et au sud jusqu’au Mozambique.

Les cataclysmes qui ont causé cette fracture ont commence il y a 30 millions d’années et se sont renouvelés jusqu’à 15 000 ans avant notre ère, formant les montagnes qui s’élèvent à l’est jusqu’à 1500m au-dessus de la Mer Morte. Jusqu’à 100 000 ans en arrière, la fracture était une extension de la Mer Rouge, puis les eaux se sont retirées, formant le lac salé de Lisan, à une altitude de 200 mètres de plus que la Mer Morte d’aujourd’hui. En 10 000 avant JC, celui-ci avait diminué, laissant ainsi la Mer Morte et le lac de Tibériade, reliés ensemble par la vallée du Jourdain.

Le lac de Tibériade est devenu un lac d’eau douce mais la Mer Morte, étant fermée, est donc restée saline. Comme les sources du Jourdain sont détournées par Israël et que le Jourdain trouve ses propres sources, le niveau de la Mer Morte a baissé considérablement au cours des cinquante dernières années. Celui-ci baisse d’environ un mètre par an, et la fracture est encore en mouvement.

Le goudron était récolté chaque année dans la Mer Morte par les Nabatéens, puis vendu à profit aux Egyptiens pour leurs rituels d’embaumement. De nos jours c’est assez rare. Aujourd’hui le produit principal est la potasse, ainsi que le sel de table et les préparations cosmétiques et thérapeutiques.